6 Jours en Nouvelle-Orleans

J’ai fait une petite escapade dernière minute en Nouvelle-Orleans en Avril 2019. Voici un résumé de mes journées avec quelques infos utiles pour vous aider à planifier un séjour dans cette ville. 

Arrivé à l’aéroport

J’ai utilisé une navette pour me rendre à mon hôtel que j’ai réservé à l’avance en ligne. Étant seule, cela revenait moins cher que le Taxi et me rendre en Transport en commun semblait faisable mais un peu plus laborieux. J’ai demandé une référence directement à mon hôtel pour la compagnie. Bien que j’ai eu un peu de difficulté à trouver ma navette, le service fut très rapide et ils m’ont débarqués directement à mon hôtel tel que prévu. 

J’ai réservé sur ce site:

https://myairporttrip.com

Hébergement

Contrairement à mon habitude, j’ai choisi un Hôtel plutôt qu’un Hostel pour ce voyage. Ayant eu quelques problèmes de santé récemment, je voulais de l’intimité et une piscine (un peu de luxe!). J’ai trouvé le Jung Hôtel qui avait de très bon commentaires avec une belle piscine sur le toit. Cet hôtel est situé directement sur Canal Street. Il y a un arrêt de tramway directement devant l’hôtel mais Bourbon Street et le Vieux carré Français sont à 10-15 minutes de marche seulement. Il est donc assez bien situé mais le soir venu les environs immédiats sont plutôt fréquentés par des sans abris. Je préférais donc prendre le Tramway le soir et marcher le jour lorsque possible. Le personnel de l’hôtel était très courtois. J’ai bien aimé l’accès à la piscine et les installations. J’avais le petit déjeuner inclus et des rabais pour des excursions qui venaient avec la réservation. Le seul point négatif est que les corridors sont très bruyants et la porte de la chambre n’est pas très étanche aux bruits et à la lumière. 

https://www.junghotel.com

Les environs de mon hôtel

Déplacements

Puisque l’arrêt de tramway était directement devant mon hôtel, je me suis acheté une passe de 5 jours illimitée pour le tramway et le bus, la Jazzy Pass (15$ us). Je l’ai acheté directement sur l’application mobile RTAGoMobile 2.0. On n’a juste à activer la passe auprès du chauffeur et ensuite on scan le code barre dans un lecteur pour chaque trajet. Cette application devait fonctionner hors ligne mais parfois elle ne fonctionnait pas très bien sans réseau… Les chauffeurs m’ont tout de même laisser passer à tous les coups. Avec l’application, on peut avoir une carte des trajets et des lignes en plus d’avoir une idée du temps restant avant que le prochain tramway ne se pointe à un arrêt. Cependant, ce n’est pas le moyen de transport le plus rapide. Il ne faut pas être pressé. J’ai préféré très souvent marcher plutôt que d’attendre. De plus c’était parfois aussi rapide de se rendre à destination à pieds. Avec la Jazzy Pass on peut aussi prendre l’autobus illimité ce qui est beaucoup plus rapide mais je ne l’ai utilisé qu’une seule fois. Il faut dire que dans la portion du Vieux Carré Français, tout ce fait très bien en marchant. 

Voici le lien pour l’application mobile: 

https://itunes.apple.com/us/app/rta-gomobile-2-0/id1250834677?mt=8

Un autre moyen de transport très apprécié et pratique pour se déplacer partout à notre rythme ce sont les vélos en libre service Blue Bikes. https://bluebikesnola.com/ . On doit s’enregistrer en ligne pour 5$ us puis on peut utiliser les vélos dans toute la ville au coût de 0.10 $ us la minute. 

JOUR 1

Balade dans le quartier du Faubourg Marigny

  •   J’ai pris le tramway jusqu’au dernier arrêt de la ligne ligne verte, celui de French Market. Je me suis tout de suite dirigée dans un le quartier du Faubourg Marigny, juste à l’est du Vieux Carré Français. C’est l’ancien quartier des artistes. On y trouve de nombreux bars avec musique live mais l’ambiance est plus relax que sur Bourbon Street. Beaucoup moins de touristes dans les rues. Pour ma part je me suis promenée pour admirer les petites maison colorées de style Shotgun qui sont typiques du Faubourg. De là, il est facile de se diriger vers le French market. 
Une maison de type Shogun du Faubourg Marigny

French Market et Café Du Monde

  • Je m’attendais vraiment a un gros marché en plein air. Autrefois c’était bien le cas. Maintenant c’est plutôt un endroit où on trouve plusieurs boutiques de souvenirs et de confiseries typiques tel que les pacanes pralinées. 
  • On y trouve aussi le fameux Café Du Monde. Je m’y suis arrêté pour essayer les incontournables beignets ensevelis sous le sucre en poudre. Le tout avec un petit café à la chicorée.  L’endroit est définitivement surpeuplé par les touristes. Mais les beignets sont tout de même durs à battre. Pour le prix je pense vraiment que ça vaut le bain de foule et de sucre en poudre (environ 6$ us pour le café et 3 beignets). 

Jackson Square

  • En continuant à marcher sur Decatur Street, on tombe sur la place principale du Vieux Carré Français, le Jackson Square. C’est là que l’action commence. Une place verdoyante qui donne d’un côté sur une estrade avec vue sur le Mississippi et de l’autre sur la Cathédrale St Louis. Devant la cathédrale, un rassemblement d’amuseurs de rue, de musiciens, d’artistes et de diseurs de bonne fortune. Je suis restée quelques temps pour écouter la musique. Il est bien vu de laisser quelques pièces si on s’arrête pour écouter la musique. 
Marché ambulant devant la cathédrale

Vieux Carré Français

  • J’ai ensuite fait une petite marche guidée par mon petit guide Lonely Planet dans le Vieux Carré. En passant par la petite Pirate’s Alley et avec un petit arrêt dans une boutique de matériel Vaudou; Rev Zombie’s House of Voodoo. 
  • J’ai aussi marché sur Royal Street pour admirer les beaux balcons ornés de fleurs. 
  • Puis j’ai continué ma route sur Bourbon Street en début de soirée, l’ambiance y est festive à toute heure du jour ou de la nuit. Il y a tellement de bars avec des bands de Jazz que c’est difficile d’en choisir un pour se poser. Je suis arrêté au Pat O’brien’s prendre un verre et j’ai essayé Le Mint Julep. C’est pas pour les faibles ce truc car j’étais un peu étourdie après ce drink à base de bourbon. 
  • J’ai soupé au Bourbon House (pour rester dans le thème), une petite Gumbo car je n’avais pas très faim. 

JOUR 2

Profiter de la piscine de l’hôtel

  • Le deuxième jour, j’ai fait la grâce matinée, j’ai pris mon temps pour déjeuner à l’hôtel et puisque c’était une des journées qui s’annonçait très ensoleillée, j’ai passé une bonne partie de la journée à la piscine de l’hôtel pour en profiter un peu. 

Retour dans le Vieux Carré Français

  • J’ai continué à explorer les rues de centre touristique. Je me suis attardée encore une fois à la musique de rue. Je me suis arrêtée à un office touristique pour réserver une excursion afin d’avoir une place pour visiter des plantations cette semaine. Ensuite, j’ai réservé un tour à pied pour le soir même et un pour le lendemain. J’ai réservé avec la compagnie suivante pour le Walking tour: 

Ghost Tour

  • J’ai choisi de participer à un tour à pieds qui nous fait visiter la ville en nous montrant les lieux les plus hantés qui s’y trouvent. C’était très intéressant bien que plus rigolo qu’effrayant je dois dire. Je crois que tant qu’à faire une activité aussi clichée, j’aurais préféré que ce soit encore plus théâtral comme présentation. J’ai aimé mais sans être impressionnée pour le prix. Il y a plusieurs compagnies qui offrent ce genre de tour alors il est possible qu’une autre compagnie offre un tour plus dynamique. 

JOUR 3

Tour de la ville à pieds et visite du cimetière St-Louis

  • J’avais réservé une place pour le Ghost tour et pour un Walking tour en même temps pour économiser un peu sur le prix. Le tour débute par la visite du French Market, et on comprend un peu mieux de quoi avait l’air le marché d’antan. Ensuite la guide nous donne un petit cours d’histoire en parcourant le Jackson Square. Puis on marche dans le quartier français jusqu’à notre prochaine destination. 
  • Nous entrons ensuite dans le cimetière St-Louis. Il faut absolument prendre part a un tour guidé afin de pouvoir y entrer car le cimetière était si populaire qu’il fut victime de plusieurs actes de vandalisme avant cette restriction. C’est ici qu’on retrouve la fameuse tombe de la grande prêtresse vaudou Marie Laveau. La visite est très intéressante car en on comprend mieux comment les tombeaux en hauteur sont utilisés pour abriter des familles entières pour leur ultime repos. 

City Park et Jardin de Sculpture

  • Après une pause piscine, je me dirige vers le City Park. Un grand parc verdoyant avec des marais, un jardin botanique et le New Orleans Museum of Art. J’y vais surtout car je veux aller voir un musée de sculpture en plein air, le Sydney & Walda Besthoff Sculpture Garden. C’est une superbe journée alors il fait bon se promener dans les sentiers en admirant diverses sculptures de la collection. Ce serait l’endroit parfait pour faire un Pique-nique sous les grands arbres. J’ai adoré. on peut facilement y passer la journée. 
Les sculptures de City Park

La maison du Bourbon

  • C’est le nom du bar où j’ai choisi de passer la soirée. L’endroit est sombre mais la musique Jazz y est bonne et pour rester dans la thématique, je me suis commandé un verre de bourbon. À noter qu’il faut s’apporter un peu de monnaie pour donner du pourboire aux musiciens et qu’il est obligatoire de commander un verre pour chaque « set » de musique. 

JOUR 4

Journée pluvieuse. Je voulais me lever tôt pour visiter 2 musées en avant-midi mais les musées ouvrent seulement à 10h00 am partout dans la ville. J’en ai donc choisi un seul.

The Presbytère Museum

  • On trouve un musée de chaque côté de la Cathédrale St-Louis, à gauche The Cabildo qui parle plus de l’histoire de la ville et à droite The Presbytère qui présente deux expositions. Une à propos de l’ouragan Katrina et l’autre à propos des festivités du Mardi Gras. J’ai choisi de visiter ce dernier car les deux sujets qui n’ont rien en commun m’intéressaient beaucoup et font parti de l’histoire et de la culture de l’état. 
  • L’exposition sur le Mardi Gras aide définitivement à mieux comprend l’origine et la tradition de la fête. Il y a beaucoup d’information en anglais à lire alors je perd un peu la concentration cependant en cours de route. J’ai nettement préféré le Mardi Gras World dont je parle plus tard. Ensuite, l’exposition sur Katrina est bien entendu beaucoup plus sombre et terrifiante. Elle aide vraiment à se mettre dans le contexte de ce que les habitants ont vécus. J’ai bien aimé ce musée car la visite se fait rapidement, juste assez quand on ne veut pas passer la journée entre quatre murs. De plus l’entrée est seulement 6$ us. 

Pour plus d’informations sur les différents musées de la ville:

https://louisianastatemuseum.org

Hall d’entrée du Presbytère Museum avec la combinaison improbable des deux expositions.

Steamer Natchez Cruise

  • Sans doute l’activité la plus clichée à faire en Nouvelle-Orléans est de sillonner le fleuve Mississippi dans un gros bateau à vapeur  (Paddlewheeler). Mais puisque je suis une touriste assumée, il allait de soi que je fasse une petite croisière à bord du Steamboat Natchez. J’ai pris le forfait lunch avec spectacle jazz live. J’avais un bon rabais alors pour le prix j’ai un repas et un spectacle, ce n’est donc pas si mal. Habituellement le prix régulier est de 36$ us. Le bateau est une réplique des bateaux vapeur typiques et est réellement propulsé avec une grosse roue de bois. L’intérieur manque un peu de charme cependant, il y aurait place pour un rafraichissement. Le buffet lunch était bon et varié. Le groupe de jazz excellent bien que la salle pour les écouter très bruyante et mal organisée. Il y avait des informations dictées dans les hauts parleurs durant la croisière mais je ne m’y suis pas beaucoup attardée. Somme toute, j’ai aimé mon expérience car je ne me tanne jamais des balades en bateau. 

https://www.steamboatnatchez.com

Mardi Gras World

  • J’avais vu des publicités de cet endroit et ça semblait carrément un attrape tellement ça avait l’air touristico-commercial. J’ai lu un peu sur l’attraction et j’étais intriguée de voir des chars allégoriques grandeur nature qui sont utilisés pour la fameuse parade. Cet entrepôt ouvert aux visiteurs se trouve en retrait de la ville mais des navettes gratuites sont disponibles à partir de plusieurs points stratégiques de la ville ou même directement de votre hôtel sur réservation. J’ai fait comme si j’étais cliente au Hilton et demandé au concierge de m’appeler une navette. 
  • Ce sont les studios de Blaine Kern. Ils produisent des personnages pour différentes parades du mardi gras et ont parfois des contrats pour des parades totalement distinctes comme celles de Disney. La visite guidée est incluse dans le prix du billet. On nous fait d’abord écouter un vidéo d’introduction en nous montrant beaucoup de chars utilisés pour les parades. Ensuite, un guide nous fait faire le tour du studio, les étapes de production des personnages et des chars sont toutes très bien expliquées et démontrées. À la fin on peut se promener à notre gré dans l’entrepôt pour voir les pièces exposées et prendre des photos avec nos personnages préférés. J’ai finalement adoré l’expérience. De voir grandeur nature les chars flamboyants et les énormes statues nous met vraiment dans l’ambiance de la fête. La visite coûte 22$ us. 
  • Après tout ça, il me restait encore un peu de temps pour profiter de la piscine et je me suis donné la mission de me trouver un bon sandwich PoBoy pour le souper. Ce sandwich est toujours composé d’un pain baguette et d’une viande ou poisson comme garniture. J’ai essayé la version crevettes panées et c’était beaucoup trop copieux!

JOUR 5

Ma cinquième journée est une journée complète d’excursion organisée. J’ai réservé avec expédia car j’avais un bon rabais. C’est un moment que j’attend depuis le début de mon séjour. La visite de deux plantations et un petit tour de bateau dans les bayous. 

Oak Alley Plantation

  • La guide nous donne beaucoup d’information sur le chemin et nous fait écouter différent styles de musique de la Louisiane. Notre premier arrêt est une plantation très populaire pour ses fabuleuses rangées de chênes majestueux; La Oak Alley Plantation. Avec la grande maison coloniale blanche au bout de l’allée, cet endroit est une vraie carte postale. Je me dirige donc sans tarder pour prendre une panoplie de photos de l’extérieur. Ensuite nous avons droit à une visite de l’intérieur de la maison. La guide explique de quoi avait l’air la vie au temps des plantations en prenant soins de bien comparer la vie des riches propriétaires versus celle des esclaves qui travaillaient dans la maison et dans les champs de canne à sucre. La visite dure environ 30 minutes. Après nous avons accès à un petit musée à propos de l’esclavage. Des cabanes qui démontre leurs espaces de vie ont été reproduites pour mieux démontrer cette réalité. Il faut rappeler que la Louisiane a été le dernier état à abolir l’esclavage aux États-Unis. 
  • Puis nous avons un brunch inclus sur la propriété. Plusieurs plats sont servis pour nous faire goûter à des mets typiquement louisianais tel que la jambalaya, les saucisses d’andouille et le pain perdu. La plantation possède une auberge, il est donc possible pour les visiteurs de séjourner en ces lieux verdoyants. 

http://www.oakalleyplantation.com

Laura Plantation

  • En début d’après-midi, on visite la Laura Plantation. Au début je me demandais si ce serait pertinent ou redondant de visiter deux plantations. Mais on se rend vite compte que les deux plantations sont très différentes. On y cultivait de la canne à sucre aussi mais la maison est plus rustique, colorée et de type créole. Les propriétaires y parlaient français. Malheureusement, ils exploitaient aussi sur cette terre plus de 200 esclaves. J’ai préféré la visite guidé de cette plantation. Le guide était très enthousiaste, nous donnait beaucoup de détails et la visite comportait une portion intérieure et une portion extérieure. L’histoire de cette plantation m’a beaucoup plus marquée et intriguée. Il y a aussi sur les lieux un musée dédié à commémorer le travail et les conditions de vie que les esclaves ont dû endurer pendant plusieurs années, voir leur vie entière. Nous avons manqué de temps pour le visiter ce qui m’a un peu déçu. Mais c’est le désavantage des visites en groupes. Je crois que louer une voiture et visiter plusieurs plantations en une journée est probablement le meilleur choix si on n’est pas en solo. 

https://www.lauraplantation.com

Balade dans les Bayous

  • Je n’étais pas très excité d’aller faire une balade touristique dans les bayous car j’ai fait maintes fois ce genre d’excursion. Mais en même temps, il me semble que ça va de soi d’aller visiter les bayous en Louisiane. C’était exactement comme je m’y attendais, en fait pire je dois dire. Un capitaine qui lance des guimauves aux alligators pour les faire venir près du bateau, une pause pour nous montrer qu’il peut les nourrir de pilons de poulet à mains nues et le clou de la virée, un bébé alligator sorti d’une glacière, élastique au bec, pour pouvoir le prendre en photo avec les touristes. Bref le genre d’activité dont les enfants raffolent mais qui laisse planer un questionnement éthique et qui pour moi a créé un certain malaise. Disons qu’avoir su je me serais contenté des visites de plantations.

JOUR 6

C’est ma dernière journée en Nouvelle-Orléans et j’ai un programme un peu moins chargé. Il reste évidement beaucoup de choses que je n’aurai pas le temps de voir mais je trouve que j’ai quand même bien rempli mes journées. 

Un tramway nommé désir

  • Je me suis quand même réveillée tôt afin de faire un tour dans le mythique Tramway de la rue St-Charles. Celui de l’histoire de Tenessee William et la plus vieille ligne de tramway au monde toujours en fonction depuis 1835. J’en profite pour me rendre dans un quartier que je n’ai pas eu le temps d’explorer; Le garden District. C’est un quartier un peu plus huppé où on retrouve de majestueuses demeures et le cimetière Lafayette. 

Cimetière Lafayette

  • Ce cimetière est très populaire. On peut visiter celui-ci par nous-mêmes mais il est moins bien entretenu que le cimetière St-Louis ce qui fait son charme. La végétation envahie les tombeaux ce qui rend les lieux mystérieux. Il est agréable de s’y promener simplement. Des tours guidés sont aussi disponibles. J’entendais parler une guide au loin et elle mentionnait plusieurs films et séries américaines dans lesquelles ont peut voir des scènes tournées dans ce cimetière. 

https://www.saveourcemeteries.org/cemeteries/cemeteries/lafayette-cemetery-no-1.html

New Orleans Pharmacy Museum

  • J’aime bien les musées mais en voyage j’ai rapidement atteint mon niveau de saturation. Surtout si le soleil est au rendez-vous. Mais ce petit musée de la pharmacie m’intriguais et cette activité me paraissait parfaite en attendant de retrouver une amie que je devais rejoindre seulement en après-midi. Je suis arrivée juste à temps pour la visite guidée de 13h00. Il y a une visite guidée par jour du mardi au vendredi seulement. Il y avait donc pas mal de monde pour le minuscule musée. Le billet d’entrée coûte seulement 5$ us. Le guide nous explique l’histoire de ce commerce et les rudiments de la pharmacie à ses débuts. Ensuite il nous montre différents produits douteux aux utilisations farfelues. Après la présentation, on peut parcourir les lieux à notre rythme avec une foule plus dispersée. Très intéressant et je trouve que ça vaut bien le 5$ us. 

https://www.pharmacymuseum.org

Des retrouvailles inattendues

  • En après-midi, je suis allée à la rencontre d’une amie qui se trouvais comme par hasard aussi en Nouvelle-Orléans. Elle venait tout juste d’arriver alors que j’en étais à ma dernière journée alors nous avons marché dans toute la ville et pris un verre dans un bar avec musique Jazz évidement. Nous avons terminé la soirée sur Bourbon Street mais je ne pouvais pas revenir trop tard car je devais me réveiller à 4h00 am pour partir à l’aéroport. 

En conclusion

J’ai adoré mon court séjour en Nouvelle-Orléans et je recommande fortement cette escapade pour explorer la ville et ses environs. Il est très facile d’y voyager en tant que fille solo. Les musées sont franchement intéressants et il parait que le musée de la guerre vaut vraiment la peine mais je n’ai pas eu le temps de le visiter. Mes coups de coeurs sont la visite des plantations, le jardin de sculpture du City park et le Mardi Gras World. À une prochaine fois NOLA !

Retour sur mon expérience au Club Med La Caravelle en Guadeloupe

J’ai enfin le temps d’écrire un petit article pour partager mes impressions sur ma première expérience dans un Club Med, celui de la Guadeloupe: Le Club Med La Caravelle.

Tout d’abord, je ne suis pas une experte des tout inclus car j’ai fait ce genre de voyage 3 fois dans le passé avant ce dernier. Mais j’ai déjà séjourné dans des hôtels aussi bien de type auberge avec dortoirs que des 5 étoiles. Je suis partie au début décembre 2019.

Je dois dire que j’avais fait des formations Club Med avec mon agence de voyage et que j’avais de grandes attentes parce qu’ils semblent avoir une excellente réputation. J’ai réservé 3 jours avant le départ et en solo. C’était donc très dispendieux pour une semaine. Mais je me disais que j’en aurais pour mon argent. Il y a quand même quelques points qui m’ont déçu. Mais commençons pas les points positifs…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Plage de La Caravelle

Points positifs:

  • La Guadeloupe c’est vraiment un mignon pays à découvrir. Mon court séjour m’a donné le goût d’y retourner. La plage de la caravelle est tout simplement superbe. Du beau sable blanc, pas de roches, de belles vagues agréables et une eau turquoise à faire rêver. Il n’y avait pas d’algues sur la plage quand je suis allée. J’ai eu aussi une belle semaine chaude et ensoleillée avec seulement quelques nuages très brefs. La semaine parfaite.
  • J’ai eu un vol direct au départ de Montréal avec ma compagnie préférée; Air transat. C’est seulement 4h30 de vol alors c’est très accessible.
  • Le forfait comprend le transfert de l’aéroport et la prise en charge fut rapide à mon arrivée. C’est un transport privé en mini-van.
  • La chambre que j’ai choisi faisait partie de la nouvelle section Oasis Zen de l’hôtel. Cette section était ouverte seulement depuis Novembre 2019. J’avais donc une chambre toute neuve, spacieuse et très propre. Le lit était très confortable. Je n’avais pas payé pour la vue sur l’océan mais je le voyais quand même de ma fenêtre.
  • Le resort est assez petit, tout se fait donc très bien à pied et rapidement. La piscine pour adulte était juste a côté de ma chambre et la plage à quelques pas. Le buffet principal à 5 minutes de marche. Personnellement je n’aime pas les gros resorts où tout est éloigné donc j’étais enchantée de voir l’étroitesse du village.
  • C’est hyper tranquille voir même trop ! Pour moi c’était parfait car je trouvais que ça faisait changement des tout inclus où les gens gueulent en après-midi car ils sont déjà complètement saoul. Pour ce genre de voyage c’était très ressourçant. La piscine Zen portait bien son nom, c’était souvent le gros silence. En général, ce n’était jamais trop achalandé. Même la semaine avant Noël, l’hôtel était a pleine capacité et c’était plus mouvementé mais pas désagréable. Très facile de trouver un transat à la plage ou à la piscine, personne ne réserve des chaises! C’est un hôtel très familial et malgré tout il n’y avait pas de grabuge dans les espaces communs, pas beaucoup de cris ou de pleurs etc.
  • Le personnel était très courtois et on se sent vraiment en sécurité sur le resort. Ça peut être intéressant pour quelqu’un qui hésite à voyager seul.
  • Un des points qui m’a encouragé à voyager dans un Club Med c’est la grande quantité d’activités offertes tous les jours sur place et sans frais supplémentaires. J’ai pu faire du Kayak, du Paddleboard, du Yoga, du pilates, du tir à l’arc, cours de fitness, aquagym… J’étais toujours occupée! Les instructeurs sont aussi très professionnels.
  • Chaque soir, il y a un spectacle de qualité. Les présentations de fin de soirée dans les tout inclus sont parfois, disons, assez rigolotes… Mais ce Club Med présente des shows ma foi, époustouflants. Ils ont une troupe de danseurs et de cirque professionnel. Ça fait vraiment la différence.
  • Ce semble être un hôtel très prisé des familles, et les activités pour enfants semblaient très bien organisées. C’est un point évidement un peu plus difficile à documenter pour moi mais j’ai rencontré quelques familles qui en sont à plusieurs séjours dans ce Village et qui adorent.
  • Ils font de gros efforts pour être éco-responsables. Il n’y a pas de plastique à usage unique sur le resort sauf les bouteilles d’eau dans les chambres mais on peut remplir nos bouteilles facilement au buffet par exemple. Pas de paille ou verres de plastique jetables sur le site. Ce village détient d’ailleurs la certification Green Globe; https://www.clubmed.fr/l/eco-tourisme .

Points à améliorer:

  • Je m’attendais à un service à la clientèle incroyable étant donné la réputation des Club Med. Mais j’ai eu plusieurs petits problèmes et chaque fois que j’allais en parler, le personnel ne semblait pas prendre cela très au sérieux et je n’ai eu droit à aucune excuse de leur part. C’est ce qui m’a le plus déçu surtout pour le prix payé. Voici des exemples de pépins que j’ai eu: nourriture mal cuite au restaurant à la carte, je suis revenue un soir et le personnel d’entretien avait laissé ma porte de chambre ouverte de 1 cm, un autre soir il y avait un fil électrique devant ma porte de chambre idéalement positionné pour que je trébuche dessus, un autre soir je n’avais pas de drap dans mon lit, seulement le drap contour et une couette, les débarbouillettes avaient très mauvaise odeur quand je suis arrivée…
  • Bien que la nourriture est excellente et très diversifiée au buffet principal, il n’y a qu’un seul autre restaurant. Il est à la carte et est ouvert aux heures auxquelles le buffet est fermé. Donc pour ceux qui aiment manger chaque soir dans un restaurant différent ce n’est pas l’idéal. Malgré que dans mes expériences précédentes en tout inclus, même les restaurants à la carte n’étaient pas meilleurs que le buffet du village de la Caravelle.
  • La plage de la caravelle est en fait une plage publique. Je suis arrivée la fin de semaine et il y avait des gang de jeunes locaux qui écoutaient de la musique en dansant dans la zone de la plage qui est supposée être « Zen ». Bref c’est un peu étrange mais au moins la semaine il y a peu de locaux qui viennent. D’ailleurs dans la brochure il est écrit qu’il y a une section de la plage réservée pour la section « Zen » et qui est exclusivement pour adulte. En réalité il n’y a aucune indication sur la plage donc les gens s’installent partout, enfants ou pas. De plus cette section de la plage est la plus prisée des locaux et juste en face du Spa. On peut recevoir un massage dans une hutte au bout d’un quai en écoutant les vagues. Cependant, il faut faire attention car la fin de semaine les locaux font le party et aiment mettre la musique forte et sauter du quai en criant. Les gens du spa ne peuvent rien y faire mais c’est un peu fâchant quand on réserve pour avoir le massage sur l’eau et qu’on s’aperçoit que ce ne sera pas reposant… Vaut mieux prendre les massages la semaine !
  • Il n’y a pas de bar à la piscine zen. Si on veut boire une boisson alcoolisé ou non il faut s’habiller et marcher quelques mètres pour aller à un bar pas trop loin. Faute d’avoir un bar à cette piscine, un GO pourrait passer et prendre les demandes des clients, ce serait très agréable. Il pourrait aussi y avoir une petite musique lounge d’ambiance.
  • Il n’y a qu’une seule piscine pour le reste du Village et elle n’est pas très grande considérant les agrandissements que le village vient de faire.
  • Il n’y a qu’une seule option de compagnie d’excursion alors quand les excursions de coordonnent pas avec nos journées, quand la température n’est pas favorable ou lorsqu’elles sont pleines il est difficile de trouver d’autre options.
  • Il n’y a pas vraiment d’options pour les gens qui voyagent seuls. Le voyage solo est un mode de voyage de plus en plus populaire. Beaucoup d’hôtels ou de compagnies offrent des forfaits pour gens seuls qui sont un peu moins dispendieux. Aussi, ils organisent des activités pour les gens seuls ou réservent des tables au buffet pour les gens qui veulent rencontrer d’autre personnes voyageant seules. J’ai mangé la majorité du temps seule et c’est le moment que je trouvais le plus difficile. À d’autres moments un GO venait s’asseoir avec moi pour discuter comme ils ont coutume de le faire avec les clients.
  • J’aurais aimé avoir plus d’explications ou une séance d’information à mon arrivée. J’ai été accueillie par une équipe de GO. J’ai eu une boisson et on m’a accompagné au restaurant pour que je mange en attendant que ma chambre soit prête (je suis arrivée vers 14h). Par la suite un GO est venu me montrer ma chambre. Mais j’aurai aimé qu’on m’explique un peu comment se déroulaient les soirées (J’ai pris quelques jour à réaliser qu’il y avait un cocktail avec musique live et tapas chaque soir avant que le buffet ouvre), me donner de l’info sur les activités, sur les excursions etc. C’était ma première expérience dans un Club Med alors je ne connaissais pas vraiment le déroulement ou certains termes qui semblent uniques à cette compagnie.

Excursions:

Juste quelques mots à propos des deux excursions que j’ai faite avec la compagnie sur place. Les excursions sont bien entendu à nos frais.

  1. Excursion d’une journée dans les îles des saintes
  • Je voulais voir ces îles qui abritent l’une des plus belle baie au monde. Cependant la météo s’annonçait incertaine. J’ai décidé d’y aller quand même. Mais pour s’y rendre, il faut prendre un traversier. De Décembre en Janvier, la mer peut être assez agitée. Ce qui fut le cas de notre traversée. Disons que les petits sac de papiers étaient très populaires. J’ai failli y passer moi aussi, pourtant je n’ai pas le mal de mer facilement. Bref il faut s’informer si vous savez que ce genre de désagrément peut gâcher votre journée. Ensuite, nous avons visité le Fort Napoléon. C’est un fort qui abrite un musée intéressant. Nous avons eu une visite guidée. Mais nous étions serrés par le temps que je n’ai pas eu le temps d’explorer les jardins du fort à mon grand désarroi car c’est de là qu’on peut voir la plus belle vue de la baie des saintes. J’aurais apprécié que la guide nous l’explique car c’est la portion de l’excursion qui m’intéressait le plus. Nous allions par la suite à une plage pour se baigner. Mais le temps n’était pas favorable et il ventait en titi. Bref nous sommes resté une heure assis dans le sable à regarder la mer et attendre que le temps passe. Il aurait été judicieux de changer l’itinéraire de la journée étant donné la température. Nous avons mangé dans une restaurant charmant au bord de la baie et ensuite nous avons eu du temps libre pour se promener dans les rues. Finalement cette excursion m’a un peu déçue. Oui la météo n’a pas aidé mais je pense que nous n’avions pas été bien informés du déroulement et la guide aurait pu mieux s’adapter aussi. J’ai donné mes commentaires à la compagnie en revenant de l’excursion.

2. Excursion d’une journée en catamaran dans le Grand Cul-de-sac Marin

  • Je ne peux pas aller dans le sud sans faire une petite excursion sur l’eau et de la plongée en apnée. J’ai vraiment aimé cette journée en mer. Nous avons tout d’abord fait de de la plongée en apnée au dessus d’une épave. Ensuite on a pris un apéro sur l’îlet Caret. Une très petite ile de sable qui fait environ 250 m de longueur et qui est vouée à disparaitre. c’est un endroit idyllique, l’eau est claire et turquoise et on se rend à pied et à la nage du catamaran. Puis pour finir un peu d’apnée près dans le récif corallien. Une journée de rêve!

Conclusion:

Malgré les points défavorables de mon expérience énumérés plus haut, je reste avec un très bon souvenir du Club Med La Caravelle et une super impression de la Guadeloupe. Si bien que j’aimerais bien y retourner à un autre moment mais pas nécessairement exclusivement en tout inclus. J’ai bien aimé l’expérience Club Med même si je m’attendais a un peu plus étant donné le coût du voyage. Mais je serais prête à essayer de nouveau un Club Med! Celui des Iles Turques-et-Caïques a l’air fabuleux!

Maximiser l’usage de son cellulaire pour voyager léger

Au printemps 2018 je suis partie dernière minute pour un voyage de 3 semaines en train en Europe. Comme j’allais être beaucoup en mouvement, je voulais essayer de voyager avec le moins de bagages et matériel possible. Surtout pour ce qui est des accessoires et du matériel électronique. Puisque je voyage souvent seule, je n’aime pas être encombrée et je trouve que ça limite les risques de vol. Moins de choses à surveiller et à trimballer. Je me suis donc mise au défi et j’ai décidé de maximiser l’usage de mon cellulaire afin d’atteindre mon objectif

Donc voici les trucs que j’ai essayé pour ce voyage:

1) Le téléphone cellulaire comme seul appareil photo.

J’aime faire de la photo. J’ai pris des cours et j’ai un appareil réflex à la maison. Cependant, j’ai réalisé qu’en voyage je déteste m’encombrer d’un appareil lourd et que je ne prenais pas le temps de toute façon d’utiliser un trépied ou d’utiliser le mode manuel de mon appareil. J’ai donc acheté un petit appareil compact résistant à l’eau que j’adore. Mais depuis que j’ai changé mon vieux I phone pour un I phone X, je trouve qu’il fait presque d’aussi belles photos que mon appareil compact. Je ne voyais donc pas l’intérêt pour un voyage en Europe d’apporter un appareil photo en plus de mon téléphone. 

De plus, pour ceux qui aiment travailler un peu les photos et les publier sur les réseaux sociaux, tout est alors au même endroit et facile d’usage. 

J’ai plusieurs applications pour travailler les photos qui ont différentes fonctions. Cependant je fini souvent par utiliser SNAPSEED. C’est une application facile d’usage et qui donne de très bons résultats.

La première fois que j’ai décidé d’apporter mon téléphone comme seul appareil photo, c’était pour une fin de semaine à Chicago et à mon retour mon téléphone à pris l’eau. J’ai donc perdu toutes mes photos car je n’avais pas eu le temps de faire une sauvegarde. Afin d’éviter cela, je paye maintenant 1.29 $ par mois pour que mes photos soient automatiquement sauvegardées dans iCloud. 

Aussi, pour ceux qui auraient besoin de trucs afin de faire de belles photos avec leur cellulaire, Alexandre Champagne donne des ateliers sur le sujet. Il vient tout juste de publier un livre que je me suis procuré aussitôt:

http://editions-cardinal.ca/ca_fr/lart-de-reussir-toutes-ses-photos-avec-son-telephone-cellulaire.html

IMG_5966

2) Le téléphone cellulaire comme guide de voyage.

J’adore acheter un guide de voyage et le feuilleter avant de partir. Et je trouve vraiment pratique la version papier une fois sur place pour trouver rapidement ce que l’ont cherche. Cependant, un guide papier prend beaucoup de place dans notre sac. J’ai essayé pour ce voyage de télécharger quelques guides numériques et j’ai « survécu » malgré que je trouve parfois la version numérique difficile à utiliser pour la planification. Je préfère personellement les guides Lonely Planet et on peut télécharger parfois un seul chapitre d’un livre au lieu de télécharger et payer le livre complet. 

Pour les cartes, j’utilise l’application maps.me. Je télécharge la  carte de la ville en ligne lorsque le Wi-Fi est disponible et je peux ensuite l’utiliser hors ligne une fois dans la ville. On peut même enregistrer nos endroits favoris pour les retrouver facilement lors de nos déplacements. 

Il y a parfois des applications qui peuvent servir de guide pour les villes et pays visités. Par exemple, j’ai bien aimé l’application SmartGuide pour visiter Prague. Il y a des circuit à pieds avec informations sur ce qui se trouve sur la route. 

3) Le téléphone cellulaire pour écrire son journal de voyage. 

Un de mes petits plaisir en voyage est de tenir un journal chaque jour pour mettre sur papier ce que j’ai fait, les endroits visités, les restaurants essayés et mes états d’âme. Ma mémoire me fait souvent défaut alors je préfère avoir tout par écrit. Maintenant que j’ai une page Facebook, j’aime aussi faire des résumés de mes journées sur ma page. Si bien que le soir venu, après une longue journée de visite, je finis par manquer de temps pour tout faire. De plus il m’est déjà arrivé d’oublier mon carnet de voyage dans une voiture de location en Italie, une fois la voiture retournée.

 Donc par soucis d’économie d’espace et de temps, j’ai trouvé un site et application sur lesquels je peux écrire mon journal de voyage directement sur mon téléphone. De cette manière je peux tenir un journal chaque jour et utiliser cette information pour faire des résumés de mes voyages sur ma page facebook. Les récits s’enregistrent en ligne alors on peut aussi aller les chercher sur le site web si jamais il y a un problème avec notre cellulaire. 

https://bonjourn.al

Et puis une fois de retour à la maison, je peux transformer ce journal en format PDF, le sauvegarder ou l’imprimer si je veux aussi garder une version papier. Je trouve cela génial et je pense bien renouveler l’expérience parce que je commence à avoir des boîtes de petits carnets de voyage qui s’accumulent.

4) Le téléphone cellulaire pour la lecture de livre audio

Je n’ai jamais été fan des liseuses et des livres numériques. De plus, le cellulaire c’est un peu petit comme écran pour lire sur une longue période. Je préfère de loin les livres en chair et en pages. Comme je disais pour les guides. Mais je voulais aller jusqu’au bout de mon concept alors j’ai décidé d’essayer le livre audio. J’ai bien aimé à priori mais je dois avouer que je finissais par m’endormir au son de la narration. C’était alors plus ardu de me remettre dans l’histoire la fois suivante. Heureusement qu’on peut mettre une minuterie pour éviter que le livre ne soit lu au complet pendant qu’on dort! Je ne sais pas si je vais réessayer l’expérience surtout parce que je n’aime pas les abonnements avec paiements à chaque mois. Il y a plusieurs sites qui offrent des essais gratuits si on veut explorer si cela est fait pour nous. Comme le site audible.ca . 

En conclusion…

Le désavantage c’est j’ai dû acheter un chargeur portatif plus puissant pour toute l’utilisation que j’allais faire de mon cellulaire. J’ai aussi transporté mon bâton Selfie qui fait un petit trépied au besoin. 

IMG_5967

Finalement, j’ai adoré l’expérience et je pense que je vais continuer à utiliser cette méthode plus minimaliste pour voyager! Et vous quels sont vos trucs?

Excursion d’une demi-journée à partir de Prague: Kunta Hora

Durant mon séjour à Prague j’ai décidé de faire une petite excursion d’une demie journée à Kutna Hora. C’est une petite ville à l’est de Prague célèbre pour son ossuaire insolite. 

S’y rendre en train prend 50 minutes. J’ai pris le train direct de 8:05 pour arriver à 8:55. généralement la réservation n’est pas requise.

Une fois arrivé à la gare de Kutna Hora, on peut prendre un bus local qui fait plusieurs arrêts pour les sites touristiques les plus en demande. 

Ossuaire de Sedlec

Je me suis rendue à pieds de la gare à ma première visite touristique. Une marche de 15 minutes. L’ossuaire est en fait une chapelle qui a été entièrement décorée avec les ossements humains récupérés des cimetières environnants. Le décor est donc unique et fascinant. Il serait composé des squelettes de plus de 40 000 défunts. 

En m’y rendant tôt et directement, je suis arrivée avant les groupes de touristes. Le fait de pouvoir explorer les lieux seule et dans le silence a contribué à avoir une expérience plus spéciale. La visite est cependant vite effectuée. Un audio-guide est disponible pour la location mais ils fournissent également des fiches explicatives écrites en plusieurs langues afin de mieux comprendre la visite. 

Je décide ensuite de prendre le bus local. La dame de la réception de l’ossuaire m’a d’ailleurs aidé à trouver quel bus prendre. Les bus 1 et 7 font habituellement une boucle dans la ville en avec un stop à la gare et passent aux 30 minutes. Je le prend donc pour aller jusqu’au centre historique de Kunta Hora. 

Cathedrale St. Barbaras

Je me dirige vers la cathédrale de St. Barbaras. Elle est magnifique de l’extérieure avec ses colonnes de style gothique. À l’intérieur quelques fresques sont intéressantes mais sinon c’est un lieu assez austère. 

Dehors, il y a une grande rambarde avec une vue intéressante sur la vieille ville et la verdure environnante. 

IMG_3015
Vue sur la cathédrale

Je me rend ensuite dans la vieille ville à pieds en passant par les jardins en arrière de la Cathedrale. Il y a très peu de touristes aussitôt qu’on s’éloigne des attractions les plus populaires. Cela fait changements de l’atmosphère surchargée de Prague. 

Je me promène un peu dans la ville et je m’arrête pour manger un lunch dans une petite place centrale avec des terrasses. 

Il est ensuite juste l’heure de retourner en bus à la gare pour prendre le train de retour de 12:59.

Bref j’ai bien aimé cette petite visite. J’ai trouvé qu’il était facile de s’y rendre et que l’ossuaire à lui seul valait le détour. Aussi, c’est une bonne façon de voir une autre ville de la République Tchèque quand on a peu de temps et cela permet de prendre une pause de la horde de touristes de Prague. 

Pour plus d’information sur la ville: http://destinace.kutnahora.cz

IMG_3033
Promenade dans les jardins

IMG_3043
Tunnel de la station de train

 

9 petits trucs pour économiser en Islande

1. Prenez un vol à bas prix et voyagez léger

Comme bien des gens qui partent de Montréal, j’ai acheté mon vol pour l’Islande avec la compagnie WOW AIR. Pour les dates de mon voyage je n’avais pas beaucoup d’options et cette compagnie était réellement moins chère. Mes attentes n’étaient pas très hautes au point de vu confort et du service et j’ai bien fait de ne pas mettre la barre haute. Mais pour un vol direct de 5h30, je suis prête à faire des compromis. Je recommanderais cependant de prendre un siège avec plus d’espace pour les personnes très grandes. J’avais les genoux et les pieds du voisin de derrière qui dépassaient dans mon banc tout le long de mon vol de retour. Ça ne devait être tout confort pour lui non plus… Aussi, j’ai pris un bagage en soute parce que je voyageais en hiver mais si vous êtes capable, prenez l’option la moins chère et ajoutez seulement un bagage de cabine. C’est plus économique si on peut se permettre de voyager léger. Et n’oubliez pas de remplir votre bouteille d’eau et d’acheter un repas avant de grimper à bord! Rien rien rien n’est inclus.

2. Apportez-vous une bouteille d’eau réutilisable et des collations

Une bouteille d’eau réutilisable c’est non seulement économique mais essentiel pour l’environnement. De plus, l’eau en Islande est potable et bonne au goût partout. Il n’y a donc aucune raison de s’acheter de l’eau en bouteille!

Depuis que j’ai quelques restrictions alimentaires, cela me force à apporter des collations à l’étranger. Mais maintenant, je trouve ça super pratique de trainer avec moi une bonne quantité de collations. C’est difficile en général de trouver quelque chose de relativement santé quand la faim nous prend au ventre. Et en Islande pratiquement impossible de trouver un encas abordable. Je traine avec moi des barres de noix et/ou protéinées, des mélanges de noix et des craquelins. De plus j’amène chaque fois du gruau instantané car ça dépanne et de l’eau bouillante il y en a partout!

Pour ceux qui font du camping, ça peut être une bonne idée d’apporter quelques aliments ou repas déshydratés afin de ne pas devoir les acheter sur place. La valise est plus lourde à l’aller, et pour le retour vous avez de la place pour les souvenirs que vous n’achèterez pas (voir le numéro 7)!

IMG_9663

3. Faites un défi sans alcool

Il est parfois difficile de se passer de consommer de l’alcool quand on est en mode vacance. Mais en Islande il faudra le calculer dans le budget car ça fera une bonne différence. Idéalement, éviter d’en consommer au restaurant ou optez pour la bière locale. Si comme moi vous ne pouvez pas boire de la bière, j’ai trouvé dans les magasins d’alcool Vinbudin du cidre et de la bière de gingembre pour un prix acceptable! Les Vinbudin sont les boutiques locales qui sont autorisées à vendre l’alcool. Un peu comme nos SAQ. On peut donc y arrêter sur la route afin de trouver des aubaines alcoolisées.

À Reykjavik, il y a souvent des « Happy hour » dans les bars. Ce qui permet de faire la fête un peu et ce à bas prix! Il existe une application nommée Reykjavik Appy Hour qui recense les endroits et horaires pour les Happy Hour dans la ville.

IMG_1035
Mon seul cocktail du voyage; 30$

4. Optez pour un hébergement avec cuisine communautaire ou faites du Camping

Une des choses qui finit par coûter le plus cher en Islande c’est la nourriture. Si on la fait soi-même au lieu d’aller au restaurant, c’est une économie considérable. Dans les hostels, il y a presque toujours une cuisine commune toute équipée où on peut cuisiner. Sinon j’ai aussi séjourné dans des « FarmStay » et Auberge qui avaient une cuisine accessible pour les hôtes. Le camping est très populaire et reste l’hébergement le plus économique en plus de faire vos propres repas. Moins accessible en hiver cependant.

5. Faites l’épicerie en dehors de Reykjavik

Si on est sur la route il est préférable d’arrêter dans les marchés d’alimentation qui ne sont pas directement dans Reykjavik. Les prix seront moins élevés. On y trouve souvent des repas préparés et des sandwichs pas chers. Donc parfois une bonne option pour le lunch au lieu d’arrêter au restaurant. On peut aller y acheter de quoi faire un pique-nique en plein air.

IMG_0372
Un petit Wrap très bon acheté à l’épicerie sur la route.

6. Optez pour le forfait de base au Blue Lagoon

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bien des gens recommandent d’essayer les autres Lagoon pour économiser, mais si vous êtes comme moi, je ne me voyais pas aller en Islande sans voir l’unique, le vrai Blue Lagoon. J’ai pris un forfait avec robe de chambre et quelques options (premium). Avec du recul ce n’est vraiment pas nécessaire. Le forfait le plus basique (confort) aurait fait l’affaire. Il faut s’apporter des gougounes et une serviette supplémentaire mais sinon le reste de l’expérience est essentiellement la même.

7. Laissez tomber les souvenirs matériels

Ne promettez à personne que vous allez rapporter des cadeaux, dans le but de voyager léger mais surtout d’économiser ! Mêmes les petits trucs anodins sont dispendieux. Un petit aimant pour le frigo à plus de 10$… Ouff ! Je ne vous sortirai pas la phrase cliché «  les meilleurs souvenirs sont ceux gravés dans votre mémoire » mais quand même…

8. Soyez un minimum prévoyants

Apportez avec vous l’essentiel de toilette et de médicaments au cas ou ! Quand on voyage dans un pays avec des pharmacies facilement accessibles on se dit: Au pire je vais acheter sur place! Mais une bouteille d’acétaminophène ou un tube de pâte à dent peut faire grimper le budget inutilement.

9. Profitez-en quand même!

C’est quand même les vacances alors il faut tout de même se lâcher un peu et ne pas trop se stresser avec le budget! Si on veut profiter d’un bon restaurant, ça peut être une bonne idée d’y aller pour le lunch par exemple pour avoir de meilleurs prix. Sinon, toujours prévoir un petit lousse pour quelques petites folies dans le budget à la base, ce sera apprécié! Et pour le reste, les paysages que vous verrez valent beaucoup plus que n’importe quoi qui nécessiterait de sortir sa carte de crédit!

Un autre blog voyage??

Oui effectivement, je ne pense pas révolutionner les Blogs de voyage avec ce site. Je ne pense pas non plus avoir un but particulier autre que l’envie d’écrire. Écrire ce que je vois et que je veux partager. Aucune prétention, juste la poursuite d’une idée qui prend beaucoup trop de temps a émerger. Et si jamais ça peut intéresser quelqu’un… On verra bien!

Photo: Escapade solo à Guanajuato au Mexique 2005

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑